Un divorce avec mon corps

J’avais toujours cet espèce de divorce intérieur

qui était très douloureux, j’ai fait partie d’aventure de spectacle dans des groupes où les gens étaient sensibles à ma voix mais voilà j’avais une place mais moi à l’intérieur c’était une lutte entre ce que je ressentais, entre ce que je sentais qui pouvait pas sortir, qui était tu donc ça a été longtemps très douloureux pour moi

Je faisais des lumbagos

Oui oui je faisais des lumbagos et heu je me bloquais

je pouvais pas bouger, je devais prendre des médicaments, j’ai horreur de ça mais je enfin mais après c’est pareil hein faut faire un travail           là j’ai appris plein de trucs            ça m’a aidé oui à reprendre goût à travailler avec l’autre

Quotidien et nature

Ben là où je travaille, c’est sur le plateau, et là, il y a une vue

magnifique, heu, et bien souvent justement je prends le temps aussi de profiter de ça aussi on va dire, et d’entendre jusqu’au gazoulli de l’oiseau qui est loin, enfin d’être vraiment à l’intérieur de moi, attentive à moi, ça ouvre encore plus de ….

Accident, acceptation d’un autre corps

L’acceptation, l’acceptation d’un autre corps

vraiment ne plus être sur le passé mais voilà qu’est-ce que ce corps peut encore dire dans la danse donc ça, ça a pris effectivement pas mal de temps, en y allant beaucoup plus par plaisir alors qu’au départ quand j’ai pratiqué la danse, assez vite de haut niveau, c’était, ça passait beaucoup par la souffrance quand même donc il y avait un rapport psychologique évident qui était pour moi          je souffre donc j’existe

Tango managers et intériorité

Ce qui m’a touchée

c’est de voir tous ces gens qui ont un certain savoir, qui sont hiérarchiquement un peu plus haut, qui se placent comme ça, avec le costard, qui arrivent avec le costard et ben finalement deux jours de stage, au bout du deuxième ils se retrouvent pieds nus, ils tombent la veste…

Quand on marche dans la rue

Souvent je me pose la question

par exemple avec un inconnu on va discuter et je vais être très souvent sur la réserve, par défaut, par précaution, on sait jamais. Je me rends compte que c’est idiot parce que mon corps l’exprime…

Entre la danse et autre chose

J’ai l’impression que

avec l’analyse et avec les mots en fait on on décrypte très bien, on arrive à faire le tri, on est plus à même de comprendre ce qui se passe, les réactions qu’on peut avoir, ça c’est sûr, elles sont devant au lieu d’être complètement à l’intérieur et inconsciente, elles sont beaucoup plus devant mais j’avais l’impression qu’il manquait quelque chose et je crois que par le corps, quelque chose peut advenir…

Un accordage subtil

On aime pas bien

arracher les bébés des bras de leur maman et même pas du tout et justement à ce propos on a fait une réflexion sur le positionnement du professionnel par rapport au bébé. Donc déjà au niveau de l’accueil c’est vrai qu’on accorde un moment particulier…