Une reconstruction 1

Le fait de ne pas pouvoir manger c’était une horreur

de pas pouvoir porter ses couverts à la bouche c’est très très compliqué ça ! C’est c’est un retour à, j’allais dire c’est un retour à l’enfance mais pas tout en fait parce que l’enfance on, on est neutre et là, et là non, quand on est adulte on est plus neutre donc c’est quelque chose de très très difficile

Modèle pour un peintre

Peut-être une autre vision du corps et étonnamment ce qui m’a aussi beaucoup aidé c’est la régularité de nos rencontres avec un cadre très précis qui je pense m’a sécurisée aussi

et puis un autre regard, un regard plutôt bienveillant. Et cette question aussi d’avoir été, ben, avec qui je suis. Ma matière  a pu être utile à quelqu’un et de l’avoir fait aussi progresser dans son art

Quotidien et nature

Ben là où je travaille, c’est sur le plateau, et là, il y a une vue

magnifique, heu, et bien souvent justement je prends le temps aussi de profiter de ça aussi on va dire, et d’entendre jusqu’au gazoullis de l’oiseau qui est loin, enfin d’être vraiment à l’intérieur de moi, attentive à moi, ça ouvre encore plus de ….

Accident, acceptation d’un autre corps

L’acceptation, l’acceptation d’un autre corps

vraiment ne plus être sur le passé mais voilà qu’est-ce que ce corps peut encore dire dans la danse donc ça, ça a pris effectivement pas mal de temps, en y allant beaucoup plus par plaisir alors qu’au départ quand j’ai pratiqué la danse, assez vite de haut niveau, c’était, ça passait beaucoup par la souffrance quand même donc il y avait un rapport psychologique évident qui était pour moi          je souffre donc j’existe