Tu vas mordre dans la vie

Là ma vie à changé            mon corps à changé                ma relation à l’espace aux autres             la perception du temps présent passé et futur              tout à commencé à changer et à être plus agréable

Sortir du jugement

Là    ma peur d’être exposée au jugement           mon soucis de bien faire          d’être la meilleure d’être la première de classe          et tout ça est revenu en masse quoi et j’ai un peu souffert lors de cette expérience là et donc ça m’amenait dans un endroit où j’ai besoin de travailler pour être à l’aise avec les autres

La danse contact

Une espèce d’ouverture, une découverte oui, quelque chose qui, comme un enfant qui d’un coup s’aperçoit qu’il peut aller dans ces endroits là, dans peut être un peu plus de mouvement, dans la rencontre avec l’autre, sans danger, en sécurité

La magie des bals

Faire partie d’un tout mais plus que ça que le tout en question il y a quelque chose vraiment de l’ordre de la création artistique mais c’est un faible mot de dire de la création artistique parce que c’est plus au niveau d’une émotion ce qui est ressenti je dirais la joie

Vers une libération du miroir

Ce qui était difficile c’était qu’il fallait que je fasse bien alors que dans le cours d’A. il ne faut pas que je fasse bien justement et ça ça me libère moi énormément parce que moi je suis plutôt assez scolaire et donc heu si j’ai le droit de ne pas faire bien et si elle ne me note pas à la fin du cours c’est quand même quelque part assez libérant

De l’art à la relation à l’autre


Elle disait à ma mère vous avez une fille incroyable elle est vraiment très douée et moi j’étais fière du coup le fait qu’elle m’ait valorisée le regard des autres changeait et mon regard vis à vis de moi même changeait et à partir de là quelque part dans ma tête je me suis dit il faut aller chercher chez l’autre une petite chose de bien parce que en allant valoriser ça tu as un travail de contagion sur tout le reste

Les danses celtiques et la mer

C’est la tristesse et la joie en même temps enfin c’est comme ça que je perçois les danses et la musique celtiques ça ça a à voir avec la mer pour moi

La mer et le granit et la lande

La salle de classe

Rectiligne, où on a le regard toujours vers l’avant et en Alexander on nous rappelle toujours notre dos mais on a passé notre temps à l’oublier quoi notre dos. Et le sol aussi on est constamment, petit, détaché arraché même du sol